Vincent Faucheux

Nom : Faucheux                       

Prénom : Vincent                  

Date de naissance : 20/04/1970 

Ouvrages de l'auteur sur le site : 1

" Interview :" 

Des livres et vous : "Qu’est-ce qui vous a amené à l’écriture ? Que faisiez-vous avant d’être écrivain ?"

Auteur :     

- J’ai toujours aimé écrire. La vie (professionnelle et familiale) m’a éloigné de cette passion et c’est en 2011 en participant à un atelier d’écriture (et sous les encouragements de l’animatrice), que je m'y suis mis sérieusement. Je travaille depuis toujours comme commercial sédentaire dans le milieu de l’industrie.

Des livres et vous : "Quels genres aimez-vous lire ?"

Auteur : 

- Je n’ai pas de genre en particulier, cela dépend de mon état d’esprit. Par contre j’ai du mal à a accrocher sur la littérature fantaisie (mes lectures vont de Proust à Jacq, c’est pour vous dire que l’éventail est large).

Des livres et vous : "En tant que lecteur, quel roman a marqué votre adolescence ? Quel roman jeunesse conseilleriez-vous aux internautes ?"

Auteur :

Adolescent, j’ai beaucoup aimé Martin Eden de Jack London, d’ailleurs pour les jeunes je conseillerais David Copperfield de Charles Dickens.                                                                                                          

Des livres et vous : "Vos livres sont-ils tous destinés à un public d’adolescents ? Pourquoi vous adresser à ce type de public ?"

Auteur : 

- Oui mes livres peuvent être lus de 11 à … 111 ans et sont tout public.  J’aime écrire pour les jeunes car je veux les inciter à lire et décrocher un peu de leurs écrans.  C’est presque un défi, mais je reste persuadé qu’il est tout à fait possible d’intéresser les jeunes (et moins jeunes) au monde magique de la littérature.

Des livres et vous : "Quelles difficultés rencontrez-vous dans la rédaction d’un roman ? Combien de temps mettez-vous entre la naissance d’un roman et son point final ?"

Auteur : 

- Je n’ai jamais éprouvé de difficultés, l’ombre de la page blanche ne m’a jamais hanté. J’aime fonctionner sous pression, quand mon éditeur me réclame un roman, je lui promets sous quelques semaines et cela me motive. J’écris beaucoup au feeling, j’improvise, l’histoire de déroule au fur à et mesure que j’écris, je ne prévois rien d’avance, un peu comme un film qui se déroule. C’est pour cela que je reviens très rarement en arrière. Donc le délai pour écrire un livre est entre un et deux mois.

Des livres et vous : "Où et quand écrivez-vous généralement ?"

Auteur : 

- Avant j’écrivais la nuit, tranquillement chez moi, je dormais peu car je travaille la journée (mais 3 ou 4 heures de sommeil me suffisent amplement). Maintenant, j’ai trouvé ma bulle, j’écris entre midi et 13h30… Au bureau, quand tous les collègues sont partis déjeuner. J’arrive à me déconnecter et à continuer mon histoire; en général j’écris au moins un chapitre durant ce laps de temps.

Des livres et vous : "Comment vous sentez-vous lors de la publication d’un livre ?"

Auteur : 

- Ecrire un livre, c’est comme un enfant. On le conçoit, on le fait grandir et quand il est prêt, on le laisse partir vers sa destinée. Après la publication, je ressens à la fois une fierté et un vide. Mais je passe vite au suivant, les nouvelles idées se bousculent dans ma tête.

Des livres et vous : "Des infos sur votre prochain roman ?"

Auteur : 

- Avec mon éditeur, Oskar, on a un grand projet. J’ai créé un personnage, Simon, qui est un jeune génie en informatique. D’ailleurs on le découvre aussi dans le roman « il est 8h25, la police sonne à ma porte ». C’est un personnage qui va évoluer au fil des histoires, un peu comme un Harry Potter, à la seule différence qu’il n’est pas magicien. Je suis persuadé qu’il plaira aussi bien aux jeunes, qu’aux moins jeunes mais qui ont connu le boum de l’informatique. Je viens de terminer le premier épisode qui est en cours de lecture chez l’éditeur. Le temps de correction, je pense qu’il devrait sortir avant la fin de l’année.

 

"Tribune libre :"

- J’ai fait pas mal de salons et rencontré des gens qui souvent me disent qu’ils ne seraient pas capable d’écrire. Souvent je réponds que lorsque l’on sait s’exprimer, on peut aussi écrire. Tout cela pour souligner qu’il ne faut jamais se décourager. Il faut surtout écrire pour soi, pour exprimer des sentiments, mais jamais dans le seul but d’être édité car il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus.

Certains me disent aussi qu’ils trouvent les livres chers; à cela je réponds que nous payons une séance de cinéma environ 11 euros pour un film de 1h30 environ. Nous payons entre 10 et 20 euros pour un livre qui nous procure des heures, des soirées d’évasion, alors est-ce vraiment si cher ? Il faut lire et être curieux.

Ouvrages de l'auteur sur le site : 1